L’atelier

Création de pièces uniques artisanales

Chaque pièce est créée par Marion Waterkeyn elle-même, dans son atelier à Paris. Elle y emploie les techniques haute-couture pour réaliser ses modèles. Mais Marion Waterkeyn se veut artisan et artiste. Ainsi elle crée seule chaque modèle de A à Z : depuis l’idée de départ, jusqu’aux finitions réalisées à la main, en passant par le dessin du modèle, la conception de la toile et du patron, le calcul du métrage précis du tissu (calcul au plus près pour éviter le gâchis),  la recherche des matières et fournitures, la découpe du tissu,  le montage du modèle. Aucune activité n’est sous-traitée et l’intégralité de sa fabrication est artisanale.

Une recherche pointue des tissus

Des tissus nobles : rareté, luxe et respect de l’environnement.   
Marion Waterkeyn choisit tous les tissus de ses créations avec la plus grande précaution : origine, lieu de confection, procédés de fabrication, type de teinture,…  tout est observé avec vigilance et étudié par le prisme d’une éthique humaniste et écologique.
Elle favorise les tissus de fabrication française artisanale, dont certains ne sont pas reproduits en quantité, et constituent ainsi de véritables tissus uniques très travaillés. Marion Waterkeyn possède aussi un vaste réseau de fournisseurs éthiques et responsables ainsi que des entrées chez quelques fournisseurs de tissus de luxe, utilisés en première main par des couturiers célèbres comme Sonia Rykiel ou Emmanuel Ungaro.

Les teintures naturelles

 

L’atelier de Marion Waterkeyn réalise aussi ses propres teintures naturelles.

Chou-fleur, Verge d’or, racines de Garance, Curcuma, pelures d’oignons, feuilles de Sumac… c’est un véritable laboratoire créatif auquel s’expérimente Marion Waterkeyn.

De nombreuses plantes ont déjà fait l’objet de tests et le résultat est très intéressant.

La technique du Shibori (pliage de tissus d’origine japonaise) est également expérimentée au sein de l’atelier, et constitue un nouveau champ d’étude pour la créatrice.

« Je vois le vêtement comme une créature vivante qui  permet à l’utilisateur d’être lui-même créateur. J’aimerais à travers mes créations donner la possibilité à tout le monde de pouvoir s’exprimer. Cette société nous enferme dans des carcans normatifs et nous empêche souvent de nous exprimer librement; mon but est de changer cette image. L’environnement m’importe beaucoup, la production de masse me dérange et préfère réaliser des pièces uniques en gérant le métrage de tissu nécessaire afin d’éviter le gâchis ou encore l’abus de produits chimiques. »

–  Marion Waterkeyn  –