Marion Waterkeyn

 

Le vêtement à contre-courant 

 

Ses créations sont des pièces uniques révélant la beauté de chacun.
Avec Marion Waterkeyn, il n’est pas question de « tendance », ni même de « modes » qui uniformisent les différences. L’individu est un diamant qui se taille lui-même pour se révéler à son propre éclat. Le vêtement est son écrin. Il doit être construit sur mesure pour en épouser parfaitement les contours. Et non l’inverse, à l’instar de la mode, qui impose trop souvent ses formes à des individus pourtant si différents.

Marion Waterkeyn a toujours été très attachée à la libre expression de soi et au droit à la différence. Depuis son plus jeune âge, de ses premières immersions au cœur de la société, à l’école ou au sein de sa famille, elle refuse de se conformer aux attentes de son entourage. Elle importe beaucoup à son indépendance et à sa liberté d’être, pour renoncer à son unicité. Elle nourrit donc très tôt une véritable passion pour le monde de la création.

Entrant ainsi en résistance contre le monde qui l’entoure, Marion Waterkeyn passe son enfance et son adolescence en retrait. A chaque occasion, elle s’évade des prisons du formatage pour parcourir le rêve, l’imaginaire et l’inspiration.

Le vêtement, une créature vivante et autonome

 

Petite fille, Marion Waterkeyn pratique la danse classique.
Elle prend ainsi plaisir à participer aux différents spectacles qui sont organisés et à admirer les fabuleux costumes qui sont réalisés.

Ce qui la fascine, c’est de voir comment le mouvement des danseurs vient impacter le vêtement. Sous l’effet du déploiement des corps, les tissus semblent prendre vie. Le costume devient véritable Créature.
Cette découverte est fondatrice pour Marion Waterkeyn. Elle y puise l’une des principales inspirations de son œuvre : extension de soi dansant au rythme de nos émotions, mais aussi créature possédant sa propre vie : le vêtement est un corps habillant le corps.  

La création à travers le vêtement

 

A la fin du lycée, sa classe de première option arts plastiques lui offre l’occasion d’aller à la découverte des matières et de faire ses premiers achats de tissus, elle réalise alors ses premières créations entièrement à la main.

Forte de cette nouvelle vocation, Marion intègre une école spécialisée dans la création : l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne qui lui permet d’apprendre notamment le stylisme, le modélisme, l’histoire de l’art et du costume.
C’est une véritable révélation. Elle poursuit ses études en modélisme intégrant en alternance une entreprise de création de robes de mariée, puis trouve une place chez Isabelle Marant en tant que modéliste. Par la suite, elle s’expatrie à Londres et rejoint les équipes de Ermenegildo Zegna en tant que tailleur pour homme.

Fin 2011, Marion Waterkeyn décide de créer sa marque afin d’y proposer ses propres créations. Le goût de l’excellence, l’importance qu’elle accorde à la liberté, son refus des cadres et des modes la conduisent dans le développement de sa création : avec ses œuvres à la fois uniques et vivantes, elle espère ouvrir la propre créativité de chacun, les révéler à leur propre beauté. Par la création de vêtements modulables ou sur mesure, elle entend rendre visible chaque facette de nos individualités.